Maxime Gervais – Slacker
Genre Folk, Quebec, Rock

LYRIC
Slacker

Garçon perdu de Valleyfield
Qui a jamais lu la Bible
Mais tous les ans j'me tape un festival de Karate Kid
Le gars qui d’vient végétarien que'ques mois par année
Tu sais qu'je l’serais tout l'temps si je savais cuisiner

Et j'haïs les galas. J'haïs les galas. J'haïs les galas pis les tapis rouges

Je suis un slacker, bébé
J'ai écrit c'te toune-là en écoutant Clerks
Je suis un slacker, bébé
J'ai encore de l’espoir en Weezer

J’passe mes journées couché dans mes couvertes
À rouler su'l café pis sa 50 tablette
Quand j’pogne la guite, y pousse une chansonnette
J'me d'mande si c'te toune-là me f’rait gagner les Francouvertes

J'connais rien à la mode ça fait qu'j'men invente une
Je suis le Big Lebowsky de la rue Davidson

Et j'aime le punk-rock. J'aime le punk-rock. J'aime le punk-rock pis la science-fiction

Je suis un slacker,bébé
Je trip sur Blade Runner pis sur l'Undertaker
Je suis un slacker, bébé
Si j'tais un Monster Truck, je s'rais le Grave Digger

Et j'ai toujours eu peur des hippies qui ont les yeux trop bleus
Qui essayent de pénétrer mon âme comme des gourous vicieux
J'suis l'genre qui verse une larme devant la mort de King-Kong
Ah pis j'en verse une autre quand j'pense à celle de Ryan Dunn

Je suis un slacker, bébé
Dans les partys d'Noël, j'suis jamais bien habillé
Je suis un slacker, bébé
À chaque Halloween, mon costume est butché
Je suis un slacker, bébé
Ton père serait pas content de te voir avec moé
Je suis un slacker, bébé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *