Les cris des routes
Je les entends
Et les voitures voyagent à toute allure

Comme Napoleon
Et son cheval blanc;
Ils partent en guerre, ils partent tous à l'aventure...

Moi mon cheval est vert
Je n’apporte que la misère
Et Pourtant je
Suis toujours là...

Les motos rugissent
Et les camions
Mais toi tu glisses
Telle une craie du plus blanc...

Du plus blanc éclat
Eclat de lumière
Sur ce tableau noir
Noir éclair qu'еst la vie...

J'entends lеs pleurs d’amours
De tes parents
Et le chant des sirènes...

Les cris des routes
Je les entends
Et les voitures voyagent à toute allure

Comme Napoleon
Et son cheval blanc;
Ils partent en guerre, ils partent tous à l'aventure...

Les cris des routes
Les cris des routes
Je les entends
Ils partent en guerre, ils partent tous à l'aventure...

Comme Napoleon
Et son cheval blanc;
Ils partent en guerre, ils partent tous à l'aventure...

J'entends les pleurs d'amours
De tes parents
Et le chant des sirènes...

Tout ces cris me déroutent
Je les entends...
Encore maintenant
Ils mugissent dans le vent!

Comme Iskandar Le Grand
Je vois leurs noms
Imortalisés par la mort dans leur élan

De conquérir le monde...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *