Charpentier – Lalcko
Genre Pop

LYRIC
Charpentier

J’oscille entre le chaud et le froid
En moi j’entends se souvenir un mort
Souvent je sens souffrir un vivant
J’rap souvent pour passer le temps
Prends l’argent pour meubler le temps
Le vrai moi est ailleurs mourant
J’avance fièrement
Mon coeur me lâchant
Ma tête s’vidant son sang
Mais nique sa mère maintenant
Au pire des cas dans quelques heures
Mes proches me pleurent et m’enterrent
J’aurais privilégié mes convictions
Je ne pouvais pas boire à leur perte
Comme la vie est un cercle
On n’a jamais été aussi proche de ma naissance
Chaque heure qui me rapproche de la tombe
Rapproche ma mère du jour où elle me remettra au monde
Qu’importe les coups que je prends
La guerre la rue te l’apprend
La jalousie la lâcheté c’est rien
Le venin des chiens et son mal pute
Mais le commerce de leur partie génitale ne me concerne pas
Depuis grand-pa’
Rien ne vaut la sueur qui coule sur nos dos
Même pas la tête de ceux qui renseignent les cochons
J’promets de continuer à poser un parpaing sur un autre
Calme pour tuer les démons qui se cachent derrière mes émotions
N’aie pas peur de voir couler le sang
J’vous le dis mes visions sont en ciment
J’travaille à mort
Ce qui souille mes vêtements honore mon corps
Parole de fils de prisonnier
Crois-en la véracité
Et si maintenant j’en viens à ouvrir le feu
C’est avec l’humilité d’un charpentier
Je suis nègre comme minuit
Nègre comme la malédiction des jaloux qui t’ont porté enfant
Et qui veulent que la misère et la honte emportent tes enfants
J’te parle de ceux dont même l’ombre a un mauvais fond
Ils agissent comme si le coeur de ma mère n’était pas un fragment de diamants
J’ai été aimé j’aurais aimé que tu l’eusses été
Pour qui tu m’as pris enculé
Je suis quelqu’un de douloureusement ordinaire
Je rendrai le mal par le mal
Parce que c’est sauvagement normal
Dans la rue je déambulais en crevant la dalle
Dormir dans un lavomatic dans une caisse ou chez une femme
Qui peut se vanter d’avoir déjà vu mes larmes
D’avoir vu naître ma calvitie
Humblement vêtu j’ai toujours voulu inspirer le respect ici
Jamais mettre des balles dans la vessie chiche
Quelques mois plutard je nourrissais ma famille
Avec un poulet tikka et 6€
Un guerrier n’a pas hésité à lécher le bitume pour survivre pour cela je le big up
Aujourd’hui ils veulent lire dans mon regard
Mais mes yeux sont écrit en hébreux ancien
Ils n’y comprennent rien
Pense à moi pense à l’essence
Je suis doué pour prendre feu
En plus je rap la prestance
Comme si le mot limite n’avait jamais eu de sens
Couple ma culture à la rue comme l’intelligence
Du général à la brutalité du sergent
Ma révolution est en chantier
Celle d’un enculé de charpentier
Viens dans ma zone
Où les négros saignent des yeux comme si je leur avais prêté ma cervelle
Et qu’ils ne supportaient pas souffrir pour tout ce que je sais
Moi bouger pour faire connaitre mon travail
C’est ce que je fais
Mon coeur est éteint
Seule brille la chaine en or qui encercle mon cou de Pitt
Aux allures de chaines
C’est un cadeau du ciel
A chaque fois que mon esprit et ses chaines traversent la douane
Ici les hommes serrent la main au drame
Pour que les pitiés ne s’acharnent pas trop sur leurs gamins
Mais ces chiennes de lames transpercent quand même la paume de leur main
Ma mère et la tienne pleurent pareil
Leurs âmes se connaissent
Nous nos armes se font des promesses
J’ai vu des satans tuer des enfants pour vendre leurs organes
Des enfants prêts à tuer pour que leur famille ait de la viande
Que Dieu nous pardonne
Je relativise et m’adonne à mon travail
Vois en lui mes cicatrices et mes médailles
Dans mon temple
Ma case en terre battue
Ne jamais vendre le secret d’autrui
Le pouvoir de mettre n’importe quel voleur abattu
Je m’attèle à respecter l’horaire de livraison
La commande au détail prêt
Pour que tu t’asseyes et tu me paies
Signé le charpentier
Louka Basile
Massock Marcus
Nyong François
Le charpentier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *