Ars Moriendi – Fléau français
Genre Rock

LYRIC
Fléau français

Né en 1761 en pays français
Il partira très tôt vers les terres colonisées
Telle une âme souillée s'épuisant aux plantations
Il sera mû par un désir d'aventure et de galion
Des années durant parcourant les mers
François se fera connaître par sa folie meurtrière

Tombent les têtes, coule le sang
Ce fléau sans gêne les vie il les prend
Tombent les têtes des corps qu'il pеnd
Ce fléau français, les vie il lеs prend

Devenu riche par les armes et la peur
Le fléau continua so périple
Se donnant une image de poufandeur d'ibériques
On dit qu'il dévora, d'un homme vivant, le coeur

Tombent les têtes, coule le sang
Ce fléau sans gêne les vie il les prend
Tombent les têtes des corps que je pends
Ce fléau, ce fléau français

La fin de ce destin sera aussi funeste que tragique
Tombant entre les mains d'un peuple anthropophagique
Le fléau sera occis, cuit puis dévoré
Une fin somme toute logique pour François l'Olonnais
Comment peut-on devenir si perfide et mauvais?
Comment une âme innocente peut-elle être à ce point souillée?
L'homme et ses mystères, un obscur basculement
L'homme et ses chimères faites de vice et de sang

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *